Alter Habitat Lislois -  Coopérative d'habitant-E-s

1 - L’histoire


En 2011, un petit groupe se constitue pour imaginer une coopérative d’habitant-e-s à l’Isle-Jourdain. Rapidement, la mairie propose un terrain dans le cadre d’une grande opération d’aménagement. Mais 8 ans plus tard, de complications en délais, le chantier n’a toujours pas commencé. Et c’est à ce moment qu’est mis en vente le château de Panat, un bâtiment à l’architecture délirante en plein de cœur de la ville. Ni une, ni deux, les futur-e-s voisin-e-s décident de saisir cette opportunité et d’acquérir le bien pour le transformer... en coopérative d’habitants !


2 - Le groupe


Une bande de fous furieux ? Des joyeux lurons ? Des utopistes ? Autant de qualificatifs dont on nous a affublés depuis 8 ans ...
Non, tout simplement des gens comme tout le monde, des familles avec enfants, des célibataires, des couples, des actifs (et des oisifs aussi!) et des retraités,  de 4 à 70 ans...
Toutes et tous partageant les mêmes valeurs et la même envie d’un mode de vie plus solidaire,.


3 - Le projet


Le château est en cours de réaménagement pour accueillir 14 logements du T2 au T5. Un logement est réservé pour des personnes accompagnées par une association d'insertion .

 

En parallèle, deux salles (la salle à manger et la bibliothèque) sont conservées pour en faire des espaces communs, en plus de l’atelier, de la laverie, des chambres d’amis et d’un espace associatif.


4 - Les principes

  • autopromotion

Une démarche portée depuis 8 ans par les futurs habitants, de la conception du projet à la rénovation des logements, en passant par le montage juridique et financier

  • habitat participatif

La mise en commun de fonctions (salles communes, chambres d’ami.e.s, laverie, atelier, jardin) et le partage de relations sociales

  • prévention de la spéculation

La coopérative d’habitants permet de prévenir toute spéculation immobilière

  • performance énergétique
 & environnementale


Un bâtiment existant en brique et bois, une rénovation  avec des matériaux écologiques (bois, fibres végétales, enduits terre) et en priorisant les filières locales.

  • accessibilité économique

Des redevances  fixées en fonction des revenus, à partir des critères du logement social (plafonds ANAH très social, social, intermédiaire, libre), les apports demandés sont également étalonnés en fonction des revenus.

Le pourcentage de logements de chaque catégorie permet à la coopérative d'atteindre l'équilibre financier.

  • ouverture sur la ville

Un espace associatif permettra d'accueillir et de partager de nouveaux projets locaux . 

 

5 - Les travaux

 

Le bâtiment est globalement en bon état mais
 il y a tout de même d’importants travaux à mener : changement de la chaudière (Entse Let-Lafforgue), mise à jour des installations électriques, remplacement d’une partie des fenêtres (Zanchetta & Fils) et  aménagement des logements. Les travaux sont effectués dans une logique de sobriété économique et de performance environnementale et énergétique. Les habitants assureront les finitions de leur logement.

 

6 - Le calendrier


25 janvier 2019 : offre d’achat


16 Mai 2019 : signature du compromis de vente

10 septembre 2019 : signature de l’acte définitif et emménagement des premiers foyers

octobre 2019 démarrage des travaux, pour une durée indéterminée !!

 

7 - Le financement

 

Le projet global est estimé à 1 700.000 € dont 950.000 € d’achat du bâtiment :
- honoraires 4%
- travaux 40%

- foncier 56%


Une société coopérative est constituée pour porter l’emprunt, les travaux et l’exploitation du château.
Chaque habitant participe selon ses moyens au financement du projet par l’achat de parts sociales de la coopérative et de compte courant d'associé.
Les habitants ont un «droit d’usage» de leur logement et s’acquittent d’une redevance, fixée en fonction de leurs revenus, de la composition de leur foyer et de la typologie du logement, couvrant le remboursement des emprunts et les charges.

Une coopérative d'habitant-e-s comment ça marche ?

Le principe de la redevance


Notre Charte :

Vivre à Alter-Habitat Lislois c’est :

- Choisir d'échanger et de s'entraider au quotidien dans des lieux partagés tout en respectant la vie privée, l'espace et l'identité de chacun.

- Permettre la mixité sociale et générationnelle et l'ouverture culturelle

- Pouvoir effectuer des choix individuels libres tout en étant dans une dynamique de mutualisation et de projets communs.

- Cultiver les relations avec le voisinage, la coopérative d'habitants est reliée au quartier, à la ville, au monde.

- Garantir l'expression de tous et prendre les décisions avec l'accord de chacun-e (consentement, consensus ….)

- Fonder les relations entre les coopérateurs et la résolution des conflits sur les principes de la communication non violente.

- Veiller à son comportement lors des échanges.

- Limiter au maximum notre empreinte écologique notamment :

       • en choisissant une implantation à proximité d’un réseau de transports en commun.

       • en utilisant des matériaux et techniques de rénovation permettant d’optimiser les performances énergétiques des bâtiments

       • en privilégiant les matériaux énergie grise faible.

       • en organisant l'espace et cultiver selon les principes de la permaculture.

       • en privilégiant un mode de vie et de consommation écologiquement cohérente:

         • en mettant en place un système de covoiturage

        • en  choisissant des appareils et équipements économes en énergie

        • en mettant en place un système de tri sélectif des déchets ménagers et de recyclage des déchets organiques

        • en favorisant des circuits de consommation de proximité

- Mettre en place un financement solidaire pour permettre à chacun-e d'entrer dans la coopérative.

- Refuser la spéculation immobilière, le droit au logement est un droit humain

fondamental, il ne doit pas être soumis aux lois du marché.

- Réserver des logements à des personnes ayant des revenus très modestes.

- Participer à la gestion collective (entretien des espaces collectifs, travaux, gestion administrative…).


Télécharger
Synthèse des statuts de la SAS Coopérative Alter Habitat Lislois
Synthèse des statuts.pdf
Document Adobe Acrobat 207.2 KB


La procédure de cooptation :

 1. Première rencontre au château  : visite du château et présentation de la coopérative et des conditions pour intégrer le groupe (présentation de la charte et des critères financiers). Le foyer entre dans la catégorie «des curieux ».

 

2. Si le foyer nous recontacte et souhaite poursuivre l’aventure, il se voit attribuer un-e référent-e (interlocuteur privilégié dont le rôle est de l’informer,  de lui faciliter les liens avec le groupe, de répondre à ses questions). Il est invité à participer aux plénières en tant qu’observateur. Il entre dans la catégorie « des candidats voisins ».

 

3. Si le foyer souhaite poursuivre, nous lui donnons accès à notre plateforme collaborative (Agora) , il participe au chantier, intègre une commission, et prend part aux plénières, adhère à l’Association. Il entre dans la catégorie des « futurs voisins chantieurs »

 

4. Après ces différentes étapes, le foyer qui souhaite intégrer le collectif et passer « voisin » doit informer (via la liste de diffusion interne) le reste du groupe de sa demande de cooptation. Celle-ci  est mise à l’ordre du jour du prochain CA (plénière). Le foyer postulant doit avoir participé plusieurs fois à sa commission, assisté à plusieurs journées de chantier et plénières avant de faire sa demande

 

L'assemblée des habitant-e-s se réunit en sa présence (motivation du foyer pour intégrer le collectif, puis tour de table sur les ressentis de chacun), ensuite délibération à huis clos sur les critères suivants : motivation, investissement concret et adhésion à la charte. La décision est prise par consentement et rendue à l’issue de cette assemblée. Si le foyer est coopté dans les jours qui suivent  contractualisation de sa participation financière en fonction de sa situation et célébration.